Vous avez dit bizarre ?



Il faut que je vous livre ce que j'ai sur le cœur, comme ca, brut.

Ces dernières semaines ont vraiment été très, très étranges. Ici, comme pour beaucoup d'autres personnes je pense. Le confinement, puis le déconfinement... l'envie et en même temps, la peur de reprendre une vie qui n'est pas tout à fait normale...


Le confinement m'a poussé dans mes retranchements et dans mes angoisses les plus profondes. Tout se passait parfaitement, je le vivais très bien. Mes journées étaient rythmées par le télétravail, du coup je ne subissais pas trop les heures qui défilaient inlassablement...

Et puis après plusieurs semaines, une nuit, sans que je ne la sente arriver, crise d'angoisse (en tout cas, ce que moi je définis comme telle, je ne sais pas si médicalement c'est ça...). J'en avais fais seulement deux avant celle-ci, et toujours après la perte d'un être cher. D'habitude, je préviens Yves aussitôt, mais là il dormait, et je n'ai pas voulu le réveiller. J'ai voulu gérer ça toute seule... ERREUR...

J'ai commencé ma journée de travail, et puis à midi, une goutte d'eau (non identifiée) a fait déborder le vase. Nouvelle crise d'angoisse. La sensation de ne plus rien maîtriser, d'être sur-sollicitée de toutes parts. Je n'arrivais plus à faire face. Les dings des mails, des messages privés, le téléphone qui sonne...

Dans ma situation, j'ai la chance d'avoir un amoureux compréhensif, qui a quelques notions de psycho, et du coup, il ne m'a absolument pas jugé, et il a pas essayé de me "soigner" non plus. Il m'a juste écouté et m'a laissé le temps... le temps de digérer tout ça, le temps d'analyser, le temps de prendre du recul...


Et puis, je me suis souvenue. Souvenue que dans cette situation de coronavirus, un site internet avait été mis en place afin de prendre un rdv téléphone ou visio avec un psychologue.

Alors le matin du 1er mai, j'ai eu un rdv avec une dame inconnue, mais qui m'a tout de suite mis à l'aise. J'étais en pyjama et elle, on sentait qu'elle venait de prendre sa douche, ses cheveux étaient encore mouillés... Epique !

On a discuté quasiment une heure et elle a mis le doigt sur ce qui m'angoissait. Les sollicitations permanentes me rappelaient la situation de façon répétitive, me remettaient face au fait que nous étions privés de liberté, moi qui aime tant sortir, boire un café en terrasse, etc... Et puis, le peu de fois où je voyais mes proches, ce n'était pas un choix ou pour un plaisir personnel, mais pour des obligations, qui en plus étaient dans des créneaux de temps super restreints, car c'était encore l'époque des attestations de sortie...

Bref, je te passe l'analyse rapide mais lui parler m'a vraiment aidé, et elle m'avait donné quelques astuces pour faire redescendre la pression quand je sentais une crise arriver.


Aujourd'hui, un mois plus tard, je n'ai refait qu'une seule crise d'angoisse. Je me sens plus libérée. Et j'ai mis en place des petits moments de méditation, notamment par le biais de l'application Namatata... Et ça va beaucoup mieux.

Mardi, 2 juin, reprise du travail en présentiel. La vie va reprendre un cour quasi normal...


Tout ça pour te dire qu'il n'y a pas de situation parfaite, que le confinement a pu être difficile pour tout le monde, et c'est NORMAL ET HUMAIN. On est pas des super héros, et face à cette situation exceptionnelle, on a chacun géré comme on a pu.



Et toi, t'as réussi à surmonter tout ça ?

© 2018 par morgane_yumi. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now